Retour aux résultats de recherche

Votre sélection

Vous n'avez pas sélectionné de conférencier.

René Frydman

René Frydman

Médecin et « père » du premier bébé éprouvette en France
Langue : Français

  • Catégories

  • Homme & Société
  • Innovation & Créativité
  • Santé
  • Sciences
  • Types d'événements

  • Conférence
  • Sujet

  • Les avancées de la génétique
  • La maîtrise de la reproduction
  • La médecine anténatale
  • L’assistance médicale à la procréation
  • La bioéthique
  • L’eugénisme
  • La gestion de l’hôpital

René Frydman, né en 1943 à Soumoulou (Pyrénées-Atlantiques), est un médecin obstétricien français, connu pour avoir permis la naissance du premier bébé éprouvette français.

En 1970, René Frydman part faire de l'assistance médicale aux Palestiniens en Jordanie pendant le Septembre noir. L’année suivante, il figure parmi les membres fondateurs de Médecins sans frontières, aux côtés de Bernard Kouchner. En 1973, engagé dans le Groupe d'information santé, il signe le Manifeste des 331

En savoir plus

René Frydman, né en 1943 à Soumoulou (Pyrénées-Atlantiques), est un médecin obstétricien français, connu pour avoir permis la naissance du premier bébé éprouvette français.

En 1970, René Frydman part faire de l'assistance médicale aux Palestiniens en Jordanie pendant le Septembre noir. L’année suivante, il figure parmi les membres fondateurs de Médecins sans frontières, aux côtés de Bernard Kouchner. En 1973, engagé dans le Groupe d'information santé, il signe le Manifeste des 331 médecins avouant avoir pratiqué un avortement.

En 1974, il entre à l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart, qu'il ne quittera plus et où il deviendra chef du service gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction en 1990, poste qu’il occupera durant vingt ans. Il obtient son agrégation de médecine en 1979.

René Frydman a été à l’initiative des traitements d’Assistance Médicale à la Procréation en France. Il fait partie de l'équipe (dirigée par le professeur Émile Papiernik) qui permet la naissance du premier bébé éprouvette français, Amandine, le 24 février 1982. Amandine a été conçue grâce à la technique de la fécondation in vitro, mise au point en France par le biologiste Jacques Testart et ses collaborateurs. En 1986, René Frydman accouche le premier bébé issu d'un embryon congelé. Il réalise en 2000 la première naissance après un diagnostic préimplantatoire et en 2003, la naissance du premier bébé français issu de la maturation in vitro. De 2006 à 2011, il est Chef du Pôle Femme Couple Embryon Enfant. En février 2011 il crée le premier bébé "médicament" en France, ou bébé du "double espoir" selon ses propres termes.

En plus de ses fonctions médicales, René Frydman a été membre du Comité National des Droits de l'Homme (1987-1988), membre du Comité National Consultatif d'Ethique (1986-1990), chargé de Mission Bioéthique auprès du Ministre de la Santé Bernard Kouchner (1992), chargé de Mission plan de Périnatalité auprès du Secrétaire d’Etat à la Santé (1997-1998), conseiller technique auprès du Ministre de la Recherche (2001-2002), membre de la Commission Nationale de la Naissance (2005-2007), membre du Conseil Scientifique de la Région Ile-De-France (2006-2010), président du Haut Comité Médical de la Région Ile-De-France (2011)

En février 2012, il crée sur Le Monde.fr le blog "Un enfant... enfin", dans lequel il milite pour la création de la "Fondation Prévention et Lutte contre la Stérilité", qui vise à impulser la recherche et l'innovation dans ce domaine.

Distinctions : - Officier de la Légion d’Honneur (2002) - Prix Jean Bernard de la Communication scientifique (Fondation de la Recherche Médicale) Juin 2003. - Prix Médecine et Culture – Paris 28/01/2004 - Prix Claude Bernard de la Ville de Paris (2006) - Prix Jacques Salat-Baroux de l’Académie de Médecine, (2008) - Prix Bernheim pour les Sciences de la Fondation du Judaïsme Français (2012).

Revenir à la version courte